Audience du web en France : les usages changent avec le Covid

Médiamétrie a étudié avec précsion, pendant le confinement, comment les audiences du we ont évolué en France avec le confinement. Deux choses à retenir : l’audience grimpe et les horaires sont décalées. Explications.

Dans son article publié le 15 juillet dernier, Médiamétrie indique que pendant le confinement en avril 2020, les Français ont passé en moyenne 3h par jour sur internet, alors que la moyenne se situait légèrement au-dessus de deux heures tout au long de l’année 2019. Ce besoin impérieux de connexion se traduit dans les courbes d’audience minute à minute. Pendant le confinement, dès 10h du matin et jusqu’à 22h, environ 10 millions d’internautes sont connectés à chaque minute (contre 7,3 millions l’année dernière). Et le pic de 18h31 atteint près de 11 millions d’internautes, soit 17% des Français (contre 9,4 millions l’année dernière à 21h11).

Au-delà de la surconsommation, un véritable décalage horaire s’est mis en place sur cette période qui a connu une forte augmentation du télétravail et du chômage, partiel ou total. Les premières connexions se font ainsi plus tard le matin : jusqu’à 8h30, il y a moins d’internautes connectés qu’en 2019. Ce décalage est également visible le soir : il faut attendre minuit et non plus onze heures pour que moins de 10% des Français soient connectés.

Autre fait marquant : la courbe d’audience décroche à 20h, lors du journal télévisé et des applaudissements pour les soignants, de façon beaucoup plus nette qu’en 2019.

Des résultats qui prouvent plus que jamais le potentiel d’audience de la webradio et du podcast pour accompagner et/ou devirtir des Français de plus en plus connectés.