Données personnelles : les précisions d’Audacity

Voilà une affaire qui a préoccupé bien des utilisateurs de ce logiciel Open Source gratuit utilisé depuis plus de 20 ans par bien des passionnés de radio et de podcast : la collecte de données personnelles par Audacity.

Début juin, soit un mois après sib rachat par le russe Muse Group, Audacity indiquait que, dans sa nouvelle politique de confidentialité, le logiciel collectait désormais des informations sur le système d’exploitation, l’adresse IP, le pays (selon l’adresse IP), le modèle du processeur, les codes et messages d’erreur, les rapports de crash et « les données nécessaires à l’application de la loi, aux litiges et aux demandes des autorités (le cas échéant) », le tout stocké sur des serveurs en Europe mais avec cette précision : « Nous sommes occasionnellement tenus de partager vos données personnelles avec notre bureau principal en Russie et notre avocat externe aux États-Unis ».

Muse Group assurait toutefois faire le nécessaire concernant le RGPD pour les Européens avec un niveau de protection censé être « adéquat ». Au passage, tous les changements empêchaient désormais les utilisateurs de moins de 13 d’utiliser le logiciel.

La communication de cette nouvelle politique de confidentialité avait déclenché un vent d’inquiétude chez les utilisateurs, certains qualifiant Audacity de spyware. Mais Audacity a communiqué en fin de semaine dernière pour rassurer. Les excuses sont à lire en intégralité sur GitHub. La nouvelle politique de confidentialité est à retrouver ici.

Voici ce qui a été dit, résumé par kulturegeek.fr :

  • La formulation a été adaptée pour lever toute ambiguïté ou favoriser la transparence, en particulier le fait que nous ne collectons pas d’informations supplémentaires pour l’application de la loi ou à toute autre fin.
  • Nous avons expliqué l’objectif des deux fonctions de réseau, le rapport d’erreur et la vérification des mises à jour.
  • Nous avons supprimé la disposition qui décourage les enfants de moins de 13 ans d’utiliser Audacity.
  • Nous avons pris des mesures pour nous assurer que nous ne stockons jamais une adresse IP complète et nous avons reflété ce changement dans le document de politique de confidentialité.
  • Nous avons apporté quelques modifications à la manière dont nous traitons les rapports d’erreur afin de nous assurer que nous ne stockons jamais d’informations potentiellement identifiables.

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs, qui attendent, pour certains, beaucoup du rachat par Muse Group. Si le logiciel reste gratuit, de nouvelles fonctionnalités, elles payantes, devraient être ajoutées. Enfin, l’interface, en effet plutôt vieillissante, devrait faire peau neuve.