La question : faut-il choisir une niche musicale ou défier la concurrence ?

C’est une question récurrente, qui vient à l’esprit de tout broadcaster au moment de créer une webradio : faut-il choisir une niche musicale peu utilisé et tenter de l’exploiter ou bien essayer de se faire une place parmi la concurrence sur un créneau plus accessaible, plus grand public ?

La question mérite d’être posée. Car les niches musicales sont très nombreuses et certaines restent encore pas ou peu exploitées. Mais si elles sont peu exploitées, c’est aussi parce que la demande est très faible. Un exemple ? Il existe fort peu de webradios sur la musique Grunge, le rock underground des années 90. Ce style musical a pourtant un beau chef de file avec le groupe Nirvana. Dès lors pourquoi ne pas tenter d’exploiter le filon ? L’idée peut paraître séduisante de prime abord. Voilà au moins une radio qui se différenciera des autres, et diffusera une musique que très peu d’autres radios diffusent. Reste une seule question : combien d’auditeurs va-t-elle vraiment rassembler ? Combien de paires d’oreilles sont prêtes à écouter, en continu, de la musique grunge ? Si ceux qui aiment un peu cette musique (et notamment le groupe emmené par feu Kurt Cobain) sont nombreux, sont ils prêts à en écouter sur une longue durée ? Combien sont les vrais fans de cette musique ?

La réponse est claire : ils sont trop peu nombreux. Si le créneau n’est que très peu utilisé, ce n’est sans doute pas un hasard ! Autrement dit, votre radio aura beau être originale et unique, le potentiel de développement de son audience sera trop vite « capé » par le nombre trop faibles d’amateurs de la musique qu’elle diffuse.

Reste donc la deuxième solution : se lancer sur une créneau déjà bien exploité mais dont le potentiel d’audience est très grand. Tenter de se faire une belle part d’une gros gâteau. Attention, cela ne signifie pas qu’il faut imiter la FM et ses formats très fédérateurs. Non, vous pouvez choisir un créneau bien précis et l’exploiter à votre manière. Un exemple à nouveau ? Les années 80 ! Tout le monde aime les années 80, même ceux qui sont nés après ! Pour quelles raisons ? Parce que cette décennie symbolise l’insouciance et la liberté. Parce que les tubes de cette décennie sont très facilement identifiables et parfois inoubliables. La thématique des années 80 est donc un créneau très accrocheur pour une webradio qui espère toucher un large public. Evidemment, les webradios sont déjà très nombreuses à être positionnées sur ce créneau ? Mais que proposent-elles vraiment ? Quels sont les choix musicaux ? Combien de titres en playlist ? Que des tubes ? Des titres inconnus ? Des pépites oubliées ? Des golds ? Il y a en fait des dizaines de façons de programmer une radio consacrée à la musique des années 80. En écoutant ce que fait la concurrence, en se différenciant, en trouvant un nom, une commmunication originale, il est toujours possible de sortir du lot et de donner envie à des auditeurs, souvent très volatile, de s’accrocher à votre flux mp3.

Vous l’avez compris, entre une niche musicale inexploitée mais toute petite et un créneau très large et déjà exploité, le choix est vite fait. La réussite d’une webradio, ce n’est pas que son concept, c’est aussi sa couleur d’antenne, la personnalité de son (ses) animateurs, les choix de programmation, un côté pointu et précis, bref, c’est beaucoup de choses, de talent et de travail. Mais c’est ce qui fait de la radio digitale un secteur de plus en plus mature, professionnel et attractif.