La radio digitale, complément idéal des magazines haut de gamme

L’univers des médias est en perpétuelle évolution et au fil des années, la digitalisation permet de mixer les supports, d’offrir son contenu sous de nombreuses formes. C’est le cas de nombreux médias que rien ne prédestinait au départ à faire de l’audio digital et qui, grâce à la radio en ligne, ont trouvé l’occasion assez facile de décliner leur marque au travers d’une radio.

Un exemple ? Celui du magazine haut de gamme So Good, un trimestriel lancé il y a un an et qui « milite pour un monde meilleur ». Un trimestriel innovant, à l’angle accrocheur, et qui a déjà fait le plein d’abonnés (20 000) auxquels s’ajoutent les 40 000 ventes en kiosque. À ce succès commercial, s’ajoute un financement participatif qui a dépassé toutes les prévisions (plus de 15 000 euros sur un objectif de 5000) et qui permet de lancer une radio, qui émet depuis le 6 mai dernier.

Le programme de la soirée d’ouverture était plus qu’alléchant avec une série d’invités prestigieux allant de Tony Estanguet à François Hollande. Depuis So Good Radio enchaîne les playlists originales et les belles voix, les replays des podcasts et de l’info, pour accompagner ses auditeurs tout au long de la journée, avec un programme qui n’existe nul part ailleurs. « On veut surtout sortir du profil bobo parisien. Va falloir ouvrir les portes, les fenêtres, limiter l’entre soi », explique Loïc Yviquel, cofondateur du titre.

Mais l’expérience So Good Radio, fait écho à celle lancée il y a presque 2 ans par le prestigieux et mythique magazine Rock & Folk. « Rock & Folk est un magazine de passionnés, racontait Clara Lemaire, responsable du marketing du magazine, au blog de Shoutcast en septembre dernier. Notre éditeur a voulu diversifier la marque, toucher d’autres publics. » « Les auditeurs peuvent retrouver toute la musique qu’ils aiment, ajoutait Sacha Rosenberg, qui est l’animateur de la radio. Nous proposons tout simplement la bande son de Rock & Folk. Notre radio doit évidemment respecter la ligne éditoriale du magazine. »

Une bande son qui a de quoi faire envie plus d’un programmateur puisqu’on y retrouve 6000 titres avec toute l’histoire du rock. « Certains titres en rotation datent d’avant Elvis, précise Sacha et les derniers titres rentrés sont les toutes dernières nouveautés ».

Et après Rock & Folk, c’est le magazine Rolling Stone, dans sa déclinaison française, qui a lancé sa webradio musicale le 10 juin dernier. « Rolling Stone Radio se donne pour mission de donner de la visibilité aux nouveautés et découvertes de la rédaction, aux sorties de disques du mois, aux artistes qui n’ont pas la chance de passer sur la bande FM, qu’ils soient en labels indépendants, majors ou autoproduits, indique le site web du magazine. Ainsi vous pourrez y retrouver tous les artistes dont parle le magazine papier chaque mois et  notre Hebdo numérique tout comme les coups de cour du moment, le disque du mois et nos disques de la semaine. »

La radio en ligne reste plus que jamais un support rapide facile à développer pour n’importe quel support. Et Shoutcast offre d’ailleurs de nombreuses solutions pour cela, à découvrir ici.