Le rapologue, un concentré de musique urbaine

Hans et Alexandra sont frères et soeurs et vivent au Québec. Ils diffusent plusieurs flux musicaux dont la marque principale est « Le Rapologue ». Un concentré de musique urbaine qui s’écoute avec plaisir.

Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler le concept de la radio ? Et le choix du nom ?

On trouvait que les radios commerciales montréalaises FM ne jouaient pas beaucoup les artistes de la musique urbaine ainsi que les artistes indépendants. Nous avons voulu donner une voix aux artistes de la musique urbaine en décidant de jouer leur musique peu importe quelle que soit la notoriété de l’artiste. Si le titre musical est bon, on le mettra dans notre playlist.

Pour le choix du nom, on voulait un nom qui sort de l’ordinaire. Après de nombreux remue-méninges, nous avons sélectionné le nom Le Rapologue. Cela identifie bien nos flux musicaux, Le Rapologue, c’est un spécialiste de la musique urbaine, il est là pour divertir après une bonne ou mauvaise journée.

Comment diffusez vous la radio actuellement ?

On diffuse via un serveur Shoutcast et à l’aide d’un player que nous avons intégré sur notre site. Les auditeurs peuvent écouter nos flux sur notre site internet www.LeRapologue.com

Quels sont les différents flux que vous proposez ?

Le Rapologue Hip Hop est le premier flux que nous avons créé, c’est une chaîne qui englobe beaucoup d’artistes Rap, de R&B et d’autres dérivés de la musique urbaine des quatre coins du monde. C’est également une station qui donne une chance aux artistes de se faire connaître.

Le Rapologue « À L’Ancienne » est flux qui donne la place aux artistes Rap qui ont marqué les années 80, 90 et début 2000. C’est important de ne pas oublier les artistes qui ont pavé la voie à leur façon à la génération actuelle de la musique urbaine. C’est pour cela qu’on a choisi de l’appeler « A l’Ancienne ».

Le Rapologue Kafé sera un flux intéressant qui donnera un choix pour ceux et celles qui n’aiment pas le Rap à 100%. Ce flux comportera de la musique Soul, R&B, Chillout Music et d’autres styles aux sonorités urbaines. Nous l’avons appelé cette station Kafé, car elle relaxera nos auditeurs tout en savourant leur boisson préférée…

Comment composez-vous la programmation de chacun des flux ?

Nous composons notre programmation avec les différents titres qu’on reçoit et ceux qu’on écoute. On se met à la place de l’auditeur. On peut écouter un titre plusieurs fois pour savoir si on va l’ajouter à notre playlist. On aime jouer des titres avec une bonne production musicale ainsi que les titres bien écrits. Certains artistes méritent d’être écoutés, car ils ont un message intéressant à délivrer.

Trouvez vous que la radio a plus que jamais un rôle à jouer en cette période de confinement ?

Oui, je crois que la radio joue un rôle important durant cette crise sanitaire, certains auditeurs cherchent à avoir de l’information sur l’évolution de la situation actuelle de façon quotidienne grâce à certaines stations et d’autres radios diffusent de la musique et des émissions humoristiques, cela permet aux auditeurs de s’évader pendant cette période de confinement

Combien de titres avez vous en playlist ?

Nous avons près de 1200 titres en rotation.

A quel rythme faites-vous entrer des nouveautés ?

On ajoute des nouveautés à toutes les semaines.

Comment conciliez vous la gestion de vos flux avec celle de votre vie quotidienne ?

C’est sûr que ce n’est pas facile, car nous avons tous les deux un emploi. Dès que nous avons de la disponibilité dans nos horaires, nous travaillons sur Le Rapologue. C’est beaucoup de tâches à accomplir, on continue à travailler sur le site internet, à trouver de nouveaux artistes ainsi que de nouveaux titres. Sans oublier que nous devons être actifs sur les différents réseaux sociaux et trouver des nouvelles idées à intégrer sur notre site internet. Lorsqu’on travaille sur Le rapologue, on ne voit pas le temps passer, c’est un très un bon signe.

Monétisez-vous votre radio ?

C’est dans nos plans. Mais avant de monétiser, nous voulons construire les fondations du Rapologue brique par brique.