Le Tula Mic est unique et autonome

Le côté professionnel n’interdit pas, de temps à autre, de céder aux sirènes du design. Le Tula Mic, sorti il y a quelques semaines, répond à ce double objectif de qualité et d’esthétique. Son look volontairement rétro plaira beaucoup, tout comme sa taille et… son rendu de grande qualité, car c’est avant tout ce que l’on attend d’un bon micro lorsque l’on souhaite, par exemple, enregistrer un podcast.

La première qualité de ce micro saute aux yeux dès qu’on le déballe. Il a un look plutôt réussi (disponible en noir, rouge, vert pastel et crème), il est petit, compact et donc pratique (89x55x21 mm pour un poids de 185g). Le pied se rabat facilement sur le microphone pour le transporter. C’est très facile.

Le microphone est livré avec un câble USB-C vers USB-A de 102,5 centimètres, ainsi qu’un adaptateur permettant de fixer le microphone sur une perche.  

Côté technique, le Tula Mic propose donc un port USB-C, un port jack 3,4 mm qui permet de brancher un casque ou un micro cravate. Et le micro ? Il y a deux capsule (cardioïde et omnidirectionnelles).

Mais un autre atout de ce micro est qu’il est autonome et possède 8Go de mémoire interne permettant plus de dix heures d’enregistrement (tout comme, ça tombe bien, sa batterie interne). Les enregistrement sont en 24 bits 48 kHz et peuvent bénéficier d’un système de réduction de bruit Brusfri plutôt efficace.

Pendant l’enregistrement, les boutons nécessaires au contrôle du microphone se trouvent sur les deux tranches. Il y a également deux LED en façade pour visualiser le niveau de gain et l’activation de l’enregistrement. Une dernière LED au dos indique le niveau de batterie du Tula Mic. Bref le fonctionnement est on ne peut plus simple.

Et le résultat ? Il est plutôt bon, voire très bon pour un micro de cette gamme de prix. Le rapport ergonomie/performance est très bon. S’il est évidemment possible de choisir sa capsule en fonction de l’usage du micro, on peut aussi choisir d’activer ou non la réduction de bruit sachant que le micro enregistre les deux pistes (avec ou sans réduction), ce qui permet de comparer et de choisir la meilleure.

Par ailleurs, une fois connecté à votre ordinateur, le micro se comportera comme un disque dur avec la possibilité de récupérer les fichiers en .wav.

Seule ombre au tableau, le constructeur n’a pas prévu de bonnette adaptée. Pour vos enregistrements en extérieur, il va donc falloir bricoler une mousse. Quand au prix, 219€ actuellement sur Amazon, il en fait un produit intéressant, notamment pour enregistrer ses contenus audio avec un son de qualité mais un matériel de poche.