Pourquoi cibler les plus de 55 ans avec sa radio est une bonne idée

La radio en ligne, média relativement récent, ne s’adresse-t-elle qu’aux plus jeunes ? Eh bien non ! Une programmation oldies tournée vers un un public 55-75 a tout à fait sa place ! Il serait en effet dommage de croire que les boomers sont restés accrochés à leur vieille radio AM/FM. Bien au contraire, ils sont de plus en plus connectés, très actifs sur les réseaux sociaux (notamment Facebook) et représentent une cible attractive pour la publicité.

C’est ce que remarque Matt Degan, bloggeur britannique spécialisé dans l’audio, dans l’un de ses récents posts et sa réflexion est tout à fait intéressante.

En étudiant le marché anglais de la radio il indique que « la radio fonctionne plutôt bien avec un public plus âgé – Radio 2, BBC locale, Classic FM, Radio 4, Smooth – mais ces stations semblent essayent trop explicitement d’attirer les plus jeunes auditeurs. Il y a une place pour les radios qui vont cibler les plus de 55 ans sans vouloir rajeunir leur plublic. »

Matt Degan a raison, les plus de 55 ans, qui sont loin d’être des vieux et restent très actifs, sont de plus en plus nombreux dans de nombreux pays occidentaux et ils ont toujours aimé écouter la radio. Pourquoi essayer de rajeunir les radios qu’ils écoutent fidèlement, au risque de perturber ces auditeurs fidèles. D’autant plus, ajoute Matt Degan, qu' »il est très difficile de modifier l’image d’une marque pour attirer les plus jeunes. »

Qu’en est-il au niveau du marché publicitaire ?

« Certes, cette catégorie d’âge a souvent déjà choisi ses marques (lessive, dentifrice, voiture..) et la publicité ne va pas forcément les faire changer d’avis, analyse Matt Degan en substance. Mais avec l’allongement de la durée de vie, une personne de 65 ans aujourd’hui n’est pas la même que celle du même âge il y a 20 ans. Peut-être que les 55-75 ans ressemblent plutôt aux 35-55 ans. Les boomers ont des revenus, des activités et consomment beaucoup. De plus, le Covid a définitivement lancé cette génération sur le marché de l’achat en ligne, ce qui représente une nouvelle opportunité pour la publicité en ligne. »

« L’astuce, conclut-il, sera d’essayer d’être contemporain dans la voix et l’attitude, tout en diffusant des tubes nostalgiques afin d’être en phase avec ce public. »

Des oldies ok mais pas de jingles « à l’ancienne » et des speaks classiques et brefs, voilà le cocktail gagnant d’une radio qui cible une population d’auditeurs nombreuse et très active. Pourquoi ne pas lancer une radio vers cette cible en 2021 ?