Radio Compile a fait signer son premier salarié !

Le monde de la webradio arrive à maturité et des radios qui n’étaient que de simples projets fous dans la tête de jeunes lycéens sont désormais aujourd’hui structurée comme de réelles entreprises. Radio Compile, diffusée sur Shoutcast, en est le parfait exemple. Nicolas Braeckman, fondateur de la radio, basée à Hannut, près de Liège, avec son frère Alexandre il y a plus de 10 ans, a signé tout récemment son premier contrat de travail.

« Mon frère rêvait de bosser sur ce projet à temps plein, donc quand on a vu qu’il y avait le potentiel avec les news locales, notamment, on s’est dit qu’on devait tenter, raconte Alexandre, qui de son côté est, entre autres, journaliste sportif sur Bel RTL.

« Concrètement, on s’est renseigné sur les démarches et sur les subsides possibles et disponibles, poursuit Alexandre. On a regardé la balance entre ces rentrées et ce que la radio générait. On s’est rendu compte qu’au final, c’était possible. Alors on a foncé, on a été très bien aidé par la commune, par la Maison des Jeunes, par des professionnels qui nous ont tout expliqué… C’était essentiel pour ne pas faire d’erreurs.

« Au niveau budget, donc, on a une partie qui dépend de subsides liés à la promotion de l’emploi des associations. Nous avons officiellement fait de Radio Compile une ASBL (Association Sans But Lucratif), ce qui permet d’avoir un statut officiel. L’autre partie du salaire est prise en charge par les revenus de la radio. Avec cela, Nicolas travaillera à plein temps sur ce projet. Il a comme objectif de développer les synergies entre les associations hannutoises et notre radio, de renforcer le lien avec la Maison des Jeunes, d’encadrer nos jeunes et de développer l’aspect rédactionnel, informatif et publicitaire. En résumé, il doit développer le projet pour l’exploiter davantage. Sans se donner à fond, on allait stagner. C’est donc une opportunité énorme.

« C’est une étape importante, cruciale, parce qu’elle va permettre de voir si on peut tenir un modèle économique sur la durée et si Radio Compile peut devenir un média autofinancé. Elle va nous permettre de tester jusqu’où on peut pousser le projet. On a quelqu’un qui va travailler en permanence sur la radio. Nous n’aurons plus ces moments où on se disait que c’était trop lourd avec nos boulots. On s’ouvre des nouvelles portes, de nouvelles perspectives. C’est vraiment excitant. »

De quoi ouvrir de belles perspectives pour 2021 ? « Oui et Il y en a plusieurs, répond Alexandre. D’abord, ancrer encore un peu plus Radio Compile dans la vie des Hannutois. Aujourd’hui, on fait appel à nous quand on veut relayer une info dans la région. C’est un superbe signe. Mais je suis seul à écrire, par exemple, les articles du site. On va chercher à développer notre offre à ce niveau et à devenir encore plus important dans ce domaine.

Au niveau antenne, on va continuer notre travail avec la Maison des Jeunes de Hannut. Nous avons des projets énormes qui doivent se mettre en place. Avec Nicolas qui y travaille, on peut enfin les mener à bien. On veut toujours avoir plus de jeunes, en radio, mais dans tous les domaines. On veut les impliquer encore davantage, parce qu’ils sont demandeurs. On veut aussi être encore plus au point avec les écoles et les associations dédiées à la jeunesse. Et à côté de cela, renforcer l’ancrage local en radio en lien avec l’offre d’info sur le site web.

On commence aussi à développer notre stratégie au niveau des réseaux sociaux. Là-aussi, on a plein de projets qui nécessitent du temps. On voit enfin la possibilité de s’y mettre. On envisage aussi une application mobile, des événements lorsque l’on pourra à nouveau le faire et d’autres idées, mais nous ne pouvons pas tout dévoiler. Des projets, il y en a. Il faut maintenant les réaliser et c’est notre grande mission en 2021. »