Réussir sa webradio de musique classique

Et si vous lanciez votre webradio de musique classique ? Saviez vous que plus d’un Français sur deux déclarait, dans un sondage BVA, écouter de la musique classique au moins de temps en temps. Le site revopera.com comptabilisait lui, en 2019, 9 millions de Français amateurs de classique ! Voilà une audience potentielle qui mérite que l’on s’y intéresse ! D’autant que l’offre de radios et webradios dans ce secteur est loin d’être saturée.

En France, seule Radio Classique et France Musique, sont positionnées sur ce créneau. Et ces deux radios sont loin de proposer uniquement de la musique. Le talk y a une (trop) grande place, ce qui agace souvent l’auditeur qui a juste envie d’écouter un fil musical classique bien construit. A vous donc de le lui proposer via une webradio. Même si vous n’êtes pas forcément un spécialiste du classique, vous pouvez y arriver sans trop de difficiltés. Voici quelques conseils.

  • N’ayez pas peur de rester généraliste. Pour être fédératrice, une radio de musique classique doit proposer les grands airs que tout le monde a déjà entendu au moins une fois dans sa vie. Le classique, comme le rap ou la pop, a ses tubes, ses golds comme la petite musique de nuit de Mozart ou le Boléro de Ravel. Pour capter l’auditeur, il va donc lui donner à entendre ces airs-là. Il est assez facile de les sélectionner en quelques recherches.
  • Offrez une playlist très large. Le classique propose une possibilité de titres presque infinie. Uploadez donc beaucoup de titres pour donner une impression de très grande variété à l’auditeur. D’autant qu’il est possible que ce dernier vous écoute sur une durée plutôt longue et tous les jours. La musique classique, notamment parce qu’elle est souvent sans paroles, est un compagnon parfait pour le travail car elle aide à la concentration.
  • Composez un programme équilibré. Musique de chambre, musique symphonique, opéra, concertos, piano seul etc… Les titres de musique classique peuvent être rangés parmi de nombreuses catégories. Le principe est simple : créez, dans le RadioManager de Shoutcast, des bacs par catégories, et composez vos clocks en dosant chaque genre. Vous pouvez évidemment faire évoluer ce dosage au fil de la journée pour vous adapter au rythme de vos auditeurs.
  • Ne vous préoccupez pas des points de mix. Bonne nouvelle : vous n’aurez pas besoin de créer des points de mix pour vos titres de musique classique. Voilà un gain de temps évident dans la composition de votre programme ! Le classique supporte en effet le silence entre les titres. Il en a même besoin pour un temps court de respiration. Certains programmateurs de webradio classique vous diront même qu’ils ajoutent volontairement du silence entre les titres (un jingle sans son !) pour créer systématiquement 1 à deux secondes de blanc !
  • Soyez sobre dans vos jingles. Une belle voix, quelques mots et c’est tout ! Les amateurs de classique apprécieront la quasi-absence de talk sur votre antenne. Limitez les jingles pour laisser un maximum de place à la musique.
  • Choisissez un nom de radio explicite. Le nom de votre radio doit permettre de comprendre tout de suite et sans ambiguïté que votre radio diffuse de la musique classique en continu. Faites des choses simples et évidentes. Il y a encore de belles parts de marchés à prendre à condition d’être inventifs et efficace, ensuite, dans la promotion de sa radio. A vous d’être un bon chef d’orchestre !